23-02-2022 | ACTUALITÉS, MÉDIAS

La vraie famille, un film sur le placement

La vraie famille

Histoire de famille

Avec l’agence Cartel, j’ai été invitée à découvrir le film « La vraie famille » de Fabien Gorgeart.

Synopsis :

Anna, 34 ans, vit avec son mari, ses deux petits garçons et Simon, un enfant placé chez eux par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) depuis l’âge de 18 mois, qui a désormais 6 ans. Un jour, le père biologique de Simon exprime le désir de récupérer la garde de son fils. C’est un déchirement pour Anna, qui ne peut se résoudre à laisser partir celui qui l’a toujours appelée « Maman ».

la vraie famille film

Une film sur le placement familial

L’histoire de Fabien Gorgeart

L’origine de ce film provient de la propre expérience de Fabien Gorgeart qui lorsqu’il était enfant, sa famille a accueilli  un enfant de ses 18 mois à ses 6 ans comme Simon dans le film.

Dans le film, nous voyons une famille qui s’occupe de Simon comme de leur propre enfant bien que pour Anna (Mélanie Thierry), être assistante familiale est son métier.

D’ailleurs, nous sommes dans le doute dès le début du film. Lorsque nous rentrons dans l’univers de cette famille, nous comprenons qu’il y a quelque chose autour de cet enfant – sans directement savoir de quoi il s’agit. Pourquoi ne va-t-il pas à l’accrobranche comme les autres ? Pourquoi va-t-il à la messe seulement accompagné d’Anna ?

la vraie famille film

La vraie famille : pourquoi aller le voir ?

Ce film est véritablement touchant et permet de montrer une réalité (le placement familial) bien peu connu. Nous en entendons parler lorsque ça fait les gros titres de la presse. La plupart des français ne connaissent pas l’ASE surtout depuis qu’elle s’appelle l’ASE. Mais combien d’entre nous, avons pu entendre nos parents nous dire « si tu n’es pas content.e à la maison, tu peux toujours aller à la DDASS ? »

La vraie famille montre bien toutes les zones grises de ce secteur d’activité, entre famille d’accueil et famille d’origine, entre cadre professionnel et cadre personnel, l’intime et le public, le rôle de la justice, etc.

Nous nous attachons à cette famille qui se retrouve à devoir dire au revoir à Simon après avoir été là pour lui pendant 4 ans. Nous pouvons complètement nous identifier à Anna qui vit ce moment comme un déchirement tellement la fusion était forte entre elle et Simon.

la vraie famille

Amour et placement familial

Après avoir visionné le film, j’avais une question concernant une scène et l’agence Cartel a pu me faire un retour du réalisateur.
« La scène chez la juge est très forte – cependant, ayant moi même assistée à des audiences, je n’ai jamais vu de famille d’accueil convoquée aux audiences. Est-ce un partie pris pour faire passer un message ? »
Fabien Gorgeart a répondu :

C’est un vrai parti pris que je me suis autorisé sachant que ça a arrive parfois. Je sais que c’est plutôt rare mais ça arrive. (J’ai interrogé une éducatrice spécialisée pour ça).

Mais je sais que le plus souvent pour ce genre de conflit on passe d’abord devant un médiateur. 

Ceci étant ce qui primait pour moi – sur la réalité du système – c’était  de mettre Anna et Eddy dans une situation symbolique / métaphorique à l’instar de celle    du jugement du Roi Salomon. (Cf l’ancien testament)

La juge vient trancher l’impossible et permettre à Anna d’avouer l’inavouable. »

 

la vraie famille

Suivez notre actus sur les réseaux

Abonnez-vous  !

Pin It on Pinterest

Share This