Apprendre à prendre du plaisir

Prendre du plaisir

Quand tu es une femme et que tu te sens en difficulté dans l’intimité, tu peux en venir à te sentir démunie face à la question du plaisir…Tu peux avoir la sensation de ne pas savoir quoi faire, que c’est un mystère pour toi. Alors, j’ai eu envie de déplier cette idée et ce cheminement autour de prendre du plaisir.

prendre du plaisir

Prendre du plaisir pour les femmes

Pourquoi est-ce si difficile ?

Pour nous, en tant que femmes, l’Histoire (avec un grand H justement) n’a jamais été du côté de notre plaisir. Nous sommes conditionnées – même si l’éducation se veut plus égalitaire récemment, les petites filles et les petits garçons ne sont pas éduqués de la même manière.

Les femmes sont, dès leur plus jeune âge, éduquées vers deux directions :

    • prendre soin des autres, la fameuse “fibre maternelle” et
    • faire plaisir aux autres, c’est-à-dire faire passer les envies et besoins des autres avant les siens.

Donc, lorsqu’il s’agit de plaisir, nous sommes souvent face à un point d’interrogation parce qu’on (la société) ne nous a pas laissé suffisamment l’opportunité et les expériences de tester ce que tu ferais vibrer. Toutes ces histoires de “soit sage”, “les petites filles ne se comportent pas comme ça / courent pas / grimpent pas les rochers comme les garçons…” Souvent, on invite aussi les petites filles à se contenter, de laisser passer le petit frère/soeur ou cette personne qui a XYZ donc finalement, à ne pas se prioriser (comme je le disais précédemment) et finalement, devoir se satisfaire même si c’et un “mé”.

Voilà pourquoi, en tant que femmes, il est parfois plus challengeant de savoir ce qui nous fait réellement plaisir.

Comment apprendre à prendre du plaisir ?

Prendre du plaisir :

    1. N’est pas inné donc
    2. S’apprend
    3. Évolue donc
    4. S’explore tout au long de ta vie !

Lorsqu’il s’agit de plaisir dans la chambre à coucher et de ta vie intime, tu vas avoir tendance à vouloir passer d’un état de tension comme le stress/frustration/tristesse/etc. de ta journée vers un état de tension d’excitation…Sauf que le gap, le saut qu’il y a entre ces deux états de tension est très grand. La première chose est de comprendre que le plaisir ne peut pas s’épanouir dans un état de tension “négatif”. Dans ces moments-là, le plaisir serait donc associé à une compensation ou distraction alors que le but du plaisir est (juste) le plaisir. C’est important de le remettre à sa “juste” place. Il n’est ni une récompense, ni une stratégie d’évitement de ressentir quelque chose d’inconfortable.

La deuxième chose est d’être intime avec ton corps. Comment veux-tu ressentir du plaisir charnel sans être réellement être intime avec ton corps ? C’est TON corps. Développer une intimité avec lui est fondamental. Cultiver cette intimité commence dans le quotidien : comment tu prends soin de ton corps et je ne parle pas de cosmétiques mais d’abord de tes besoins primaires. Comment tu te positionnes par rapport aux messages de ton corps : à l’écoute ? ou dans l’ignorance ou le déni ? Comment parles-tu avec ou de ton corps ? Tout cela va te permettre de te composer cette intimité avec ton corps qui permet d’ouvrir la porte du plaisir.

Pour les 3 autres points, rendez-vous dans la vidéo !

Suivez notre actus sur les réseaux

Abonnez-vous  !

Pin It on Pinterest

Share This